S'identifier

Mot de passe oublié ?

ou

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte

La science de l’exposome

Par son approche holistique, l’exposome représente un véritable moteur d’innovations pour l’univers de la beauté. La reconnaissance et la meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans l’expérience quotidienne de la peau face à des facteurs tels que la pollution, le sommeil ou l’alimentation, offrent de nouvelles perspectives de bénéfices cosmétiques qui s’alignent avec les attentes des consommateurs en termes de protection.

DÉFINITION

La génétique et l’âge ne sont pas les seuls facteurs ayant un impact négatif sur la peau. À l’interface avec le monde extérieur, elle est également la cible de nombreux stress véhiculés par le milieu avec lequel elle interagit.

Le concept de l’exposome, développé en 2005 par Christopher WILD, vise à considérer exclusivement les facteurs non génétiques liés à notre environnement et à notre mode de vie. Il correspond donc à la « totalité des expositions auxquelles un individu est soumis tout au long de sa vie ».

Au niveau de la peau, plusieurs facteurs de l’exposome sont responsables d’une profonde perturbation de son homéostasie et contribuent ainsi à l’accélération de son vieillissement.

FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une modification de la température de la peau. Habituellement située aux alentours de 33°C, une exposition chronique à la chaleur ou les variations de température saisonnières sont susceptibles d’élever sa température à plus de 40°C.

Cette exposition à la chaleur induit notamment une modification de l’activité des fibroblastes au niveau du derme ainsi qu’une altération des composés de la matrice extracellulaire et participe par conséquent au vieillissement prématuré de la peau.

Les UVA représentent 95% du rayonnement UV, et bien qu’en partie absorbés par l’épiderme, 20 à 30% d’entre eux atteignent le derme. Ils ont pour effet d’induire un stress oxydatif qui altère les composants cellulaires, perturbe le fonctionnement des cellules et contribue à la dégradation progressive du derme.

Ces dérèglements accélèrent sensiblement les signes visibles de l’âge qui se manifestent par l’apparition des rides, la perte de fermeté et d’élasticité de la peau, ainsi que par des déséquilibres pigmentaires.

Avec la hausse des épisodes de pollution aux particules fines en milieu urbain, la pollution extérieure devient une menace sérieuse pour la santé publique. À l’échelle de la peau, ce type d’agression environnementale affecte significativement le fonctionnement cellulaire avec notamment un impact sur le métabolisme énergétique des kératinocytes.

Les modes de vie contemporains conduisent une grande majorité de la population à passer plus de 90% de son temps dans un environnement intérieur. Cependant, les habitations, les bureaux, les lieux de vie sont des milieux clos où l’air est 2 à 5 fois plus pollué que celui extérieur. De nombreux acteurs sont à l’origine de ce type de pollution, notamment des polluants de nature biologique et chimique (allergènes, moisissures, composés organiques volatils, etc.) qui ne sont pas sans conséquence pour la peau.

La peau est une cible de choix pour les agents polluants qui s’accumulent à sa surface et pénètrent dans l’épiderme. Teint terne, troubles pigmentaires et vieillissement prématuré de la peau sont les symptômes visibles qui résultent des effets néfastes de la pollution sur la peau. De plus, les dermatologues constatent également une recrudescence des cas d’irritation et de sensibilité des peaux saines dans les environnements pollués.

Facteurs liés au mode de vie

Avec la modernisation des modes de vie, les journées qui s’allongent et la surexposition aux écrans, le nombre d’heures de sommeil par nuit réduit et le stress psychologique augmente. D’un point de vue biologique, ces deux phénomènes entraînent une augmentation de la synthèse de cortisol.

Au niveau du derme, l’excès de cette hormone réduit la prolifération des fibroblastes, diminue la sécrétion de collagène et contribue ainsi à la formation précoce de rides.

En plus d'une forte association avec un certain nombre de maladies systémiques, le tabagisme est également associé à de nombreuses affections dermatologiques. Il est considéré comme le second facteur engendrant le vieillissement prématuré de la peau après les rayons UV.

Le benzo[a]pyrène (B[a]P) est l’une des substances toxiques présentes dans la fumée de cigarettes. Il est notamment impliqué dans l’induction d’un stress oxydatif cutané. Les rides autour des lèvres et au niveau de la patte d’oie ainsi que le teint terne font partie des effets secondaires induits par le tabagisme.

La recherche clinique et épidémiologique a réussi à démontrer que les habitudes alimentaires, notamment la consommation riche en sucres libres, ont un impact significatif sur la santé de la peau et son vieillissement cutané.

En effet, au niveau de l’épiderme, l’exposition des kératinocytes à des concentrations élevées de glucose est corrélée à une diminution de leur capacité de prolifération et de leur viabilité.

LES SOLUTIONS SILAB

ADAPTONYL® est un actif adaptogène issu de la racine de l’ashwagandha, inspiré de 2 000 ans de médecine ayurvédique. SILAB a démontré in vitro et in vivo sa capacité à lutter contre les méfaits des 7 facteurs composant l’exposome cutané.

Après 14 jours d’application sur volontaires sélectionnés pour leur exposition modérée à très importante à plusieurs paramètres de l’exposome, ADAPTONYL® formulé à 2% apporte des bénéfices cosmétiques dès 14 jours en lissant le microrelief cutané, en améliorant le grain de peau et en ravivant l’éclat du teint.

FILMEXEL® est un actif filmogène biomimétique éco-conçu selon une technologie inédite et brevetée (IBPN technology®). Ce réseau interpénétré de biopolymères forme un film résistant, flexible et non occlusif sur la peau mimant ses qualités et fonctionnalités. À faible dose, il est protecteur vis-à-vis des stress exogènes physiques ou mécaniques : polluants, allergènes, irritants, bactéries. Il possède également la capacité de lisser la peau, du microrelief à la ride ou aux pores et d’assurer un effet raffermissant immédiat.

NEUROFENSE® est un actif issu des racines de sauge rouge qui améliore le seuil de tolérance des peaux sensibles exposées au froid et à la pollution. Son efficacité multiethnique permet aux volontaires caucasiens et asiatiques de retrouver confort et protection cutanée.

Camille DESPERIEZ

Chef de projet Marketing Client
Ingénieure biologiste, je suis fascinée par les bienfaits de la Nature sur le bien-être et sur la peau. Chez SILAB, au sein du département marketing et commercial, mon esprit créatif s’exprime dans la réalisation de présentations thématiques et tendances. Dans un environnement international, mon poste nécessite d’être continuellement attentive aux besoins actuels et futurs des consommateurs.

Nos inspirations

Coup de projecteur sur les dernières innovations scientifiques et tendances du marché cosmétique et dermo-cosmétique ! Nos experts partagent leurs visions, conseils et perspectives pour mieux vous inspirer.