SILAB
Partie privée : S'identifier

Inspiration

Science

Pourquoi les cheveux grisonnent-ils ?

16 avril 2021   |   Temps de lecture : 2 Minutes   |   Partager :

La chevelure, facteur influant dans la perception de la beauté et de l’âge, est un réel outil de communication et de séduction. Celle-ci est composée en moyenne de 120 000 cheveux, dont la structure et la biologie sont fascinantes. Avec l’âge et le stress, le cheveu se dépigmente et la chevelure se teinte de nuances poivre et sel.

Pourquoi les cheveux grisonnent-ils ?

En fonction des personnes, la chevelure arbore des couleurs allant du blond au brun, en passant par le roux. Cette coloration est due aux pigments de mélanine présents dans la tige pilaire. Différents types de pigments existent : les phéomélanines, à l’origine des teintes blondes à rousses et les eumélanines, responsables des couleurs brunes. La proportion de ces deux pigments est dépendante du patrimoine génétique de chacun et explique la diversité de couleurs de cheveux.

Au niveau biologique, la mélanine est synthétisée lors de la mélanogenèse par des cellules spécialisées, localisées dans le follicule pileux sous-cutané : les mélanocytes. Ces derniers transfèrent leurs pigments aux kératinocytes adjacents, qui vont se différencier et s’assembler pour générer une tige pilaire pigmentée.

Avec l’âge, mais aussi le stress, les cheveux perdent progressivement leur pigmentation. Ce phénomène, appelé canitie, est causé par la présence de molécules oxydantes au niveau du follicule pileux. Ces dernières sont produites lors des différentes étapes de la mélanogenèse. De plus, l’exposition à certains facteurs environnementaux tels que les UV ou la pollution, accentue la production de radicaux libres. Le stress oxydatif ainsi généré est à l’origine d’une inactivation des enzymes impliquées dans la mélanogenèse et/ou de la mort des mélanocytes. La machinerie cellulaire s’enraye et la production de mélanine ralentit. Les mélanocytes ont moins de pigments à transférer aux kératinocytes qui poursuivent leur multiplication et leur différenciation. La tige pilaire en formation contient de moins en moins de mélanine : les cheveux deviennent gris, puis blancs.

Au-delà de la perte de coloration, des études révèlent que les cheveux gris changent également d’aspect. Ils deviennent fins, cassants, ternes et sont moins faciles à coiffer.

Afin de lutter contre l’apparition des cheveux gris, le recours aux colorations est courant. Néanmoins, cette pratique qui nécessite un entretien régulier peut impliquer l’utilisation à répétition d’agents colorants ou décolorants plus ou moins agressifs, susceptibles de sensibiliser et fragiliser le cheveu.

Redonner aux cheveux leur couleur naturelle en réactivant les voies biologiques endogènes de la pigmentation est une approche prometteuse. SILAB a appréhendé la canitie de manière inédite en caractérisant dans un premier temps les modifications moléculaires du cheveu gris. La microspectroscopie Raman a mis en évidence pour la première fois une modification au cours du grisonnement de l’organisation des lipides et de la conformation des protéines, reflétant la qualité structurale des cheveux.

Cette approche a inspiré le développement de AGREYNIST®, un actif issu de l’avoine noire et de la bugrane épineuse. Grâce à son action détoxifiante et protectrice, AGREYNIST® relance la machinerie enzymatique de la pigmentation pour favoriser la repigmentation de la fibre capillaire et améliore la qualité structurale des cheveux.

Laurie Verzeaux

Chef de projet Management de l’Innovation
Docteur en biologie cellulaire et moléculaire, je suis fascinée par l’univers du vivant et toutes les technologies qui gravitent autour. J’ai rejoint SILAB en 2016 et mon poste actuel consiste à suivre le développement d’ingrédients actifs naturels et me permet d’assouvir pleinement ma curiosité scientifique.